Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Zelba
  • Le blog de Zelba
  • : Sur ce petit coin de la toile, je conte des tranches de vie, parfois drôles, parfois tristes, souvent vraies, rarement fabulées... le tout en images et en textes, puisque c'est de la BD !
  • Contact

Commander mes livres

4 bd zelba

 

 

 

 

 

 

  "Jeanne et le jouet formidable" se commande chez votre libraire ou, si ce premier ne le fait pas, sur Amazon.

Droits d'auteur

Je rappelle à mes adorables lecteurs que les images de ce blog ne sont pas libres de droits. Merci !

 

badge-co2 blog rose 125 blc

 

 

 

bannière

Pour Voir Mes Illustrations...

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:52

dessin gratuit 1

 

dessin gratuit 2

 

dessin gratuit 3

 

dessin gratuit 4

 

dessin gratuit 5

 

 

J'espère que "certains" ne se sont pas sentis offensés !

Il fallait que je donne mon point de vue, sans moquerie ni rancune !

Merci pour votre compréhension...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

antoine 14/09/2015 20:27

Eeeet oui ! Dans notre monde où tout fout le camp, plus rien n'a de valeur, et encore moins les oeuvres artistiques, comme si derrière un film, une chanson ou un dessin ne se cachait pas une personne qui s'est cassé la tête pour le faire ! Et pourtant, personne ne serait d'accord de bosser gratuitement ! Voire même a perte... Dommage !

Anon 13/08/2015 21:07

Du coup c'est bizarre de "remercier les gens pour leur attention" après ce post non ?
Ça me donne l'impression d'entretenir le coté redevable de l'artiste pour son public... d'ailleurs j'ai toujours trouvé un peu bizarre les chanteurs qui remercie le public à la fin d'une chanson, même si ça s'explique un peu par le coté "communion".

Jeeko 30/08/2013 21:41


Très bel illustration ! Au moins, je pense que le message est passé, et plus que bien! Ca m'a permis d'apprendre la rémunération d'un écrivain, enfin de voir la part qu'il touche. Et c'est vrai
que ça reste minime, alors que sans cette personne, tous les autres corps de métiers liés au monde du livre n'existerait pas. C'est quand même honteux... mais surement indispensable pour vendre
plus de livre que seul !


En tout cas, bonne continuation, et après ce message, on peut être certain que je ne demanderai pas de dessin gratuit !


Cordialement, Luc J. de Batterie externe

Zelba 04/09/2013 11:02



Jeeko : Merci pour ton message... et merci de ne pas demander un dessin gratuit ;)



Lary bambel 27/06/2013 11:02


http://monmacon.tumblr.com/

Thierry 18/02/2013 18:51


....Ils ne faut pas leur en vouloir, "certains" dans ce pays sont totalement déconnéctés de la réalité...parce que leurs parent ont bien bossé et qu'ils ne savent pas ce que le mot "travail" sous
entend (rémunération) et qu'eux même à l'abris du besoin dépense leur temps "gratuitement" dans des tas de projets "fondamentaux pour l'avenir de notre société" Hélas peu reconnu d'un point de
vue bassement économique...parce que d'autres, payés par l'Eta,t ne savent pas faire la connexion entre "tâche accomplies et bien et dans les délais" et "rémunération"....Parce que trop de gens
maintenat chez nous vivent "chez les bizounours" quand d'autres "tirent le diable par la queue"...;Et pis parce qu'ils regnent chez nous (En france) une ambiance délétère du style...Comment faire
du blé avec le taf des autres ?...Bon courage!

Zelba 19/02/2013 11:13



Thierry : Merci !



Rip de la Louiseraie 18/02/2013 14:07


Réponse à votre réponse :)


Oui heureusement que nous ne risquons pas guillotine physique. La question est : est-ce que le gratuit n'est pas aussi une mise à mort de l'artiste ? Je suis convaincue que de nombreux talents
n'éclosent pas, étouffer par des obligations salariales. Comment avoir envie d'écrire quand on vient de faire un travail ennuyeux, des heures de trajet, les emplettes pour la famille. Qui dit
famille dit enfants et obligations. Il faut vraiment avoir une passion débordante pour faire tout ces sacrifices pour son art.
Je suis comme vous, j'ai la chance (énormément aidé parce que seule elle m'aurait envoyé au taf) de pouvoir enlever le travail alimentaire et de me consacrer à ma passion. Malheureusement ce
n'est pas le lot de tout le monde. Je viens de faire des interviews pour mon prochain livre, et tous sont obligés de travailler à coté pour pouvoir vivre leur art, quand d'autres profiteraient de
leurs loisirs.

Zelba 18/02/2013 15:15



Rip de la Louiseraie : Pour ma part, je passe la plus grande partie de la journée à réaliser des dessins pour des commandes "alimentaires". Il faut que je fasse vivre ma petite famille ! J'ai la
chance d'aimer mon travail et d'avoir souvent des commandes fort intéressantes, mais ce n'est pas toujours passionnant ! Je ne peux avancer sur mes bds qu'une fois les commandes livrées !



Loren 18/02/2013 00:24


Ah ah... alors là c'est fou comme je me reconnais.......


:--------)

Zelba 18/02/2013 10:01



Loren : Tu as un fort joli site ^^



gael 17/02/2013 22:03


Merci beaucoup pour cette réponse faite à toutes celles et ceux qui ne comprennent pas que le métier d'illustrateur n'est pas un acte altruiste même si cela fait toujours plaisir de savoir que
notre travail plait. D'ailleurs, à ce propos, je serais vraiment très heureux si tu pouvais me faire un petit original, à titre gracieux bien entendu...

Sébastien 17/02/2013 21:42


Très belle explicatio !! Tout travail mérite salaire.

Rip de la Louiseraie 17/02/2013 20:51


Bravo :) un travail de qualité pour un message important. Je l'ai partag sur mon mur facebook, car je comprend tout à fait. Voilà le texte qui accompagnait mon partage

---------------
Tout est dit ... Etre artiste c'est un travail qui demande du temps, de l'énergie et des sacrifices. Vous vous reposez le soir, le samedi, le dimanche, les jours fériés.
L'artiste lui, travaille ces jours là, en plus de son boulot alimentaire qui ne lui plait pas forcément. Pourquoi l'artiste serait-il le seul métier qui ne
rapporte pas de quoi vivre normalement ?

Vous me direz peut-être : mais c'est toi qui le veut bien ....

Je vous répondrais : bien sur, sans les artistes nous serions encore dans la glorieuse période de l'inquisition ou le savoir et les livres étaient interdits au peuple. Ce sont les artistes qui
réveillent les consciences, ce sont d'ailleurs les artistes qui sont les premiers à être exécutés en cas de dictature.

Zelba 18/02/2013 09:58



Rip de la Louiseraie : Merci pour le message élogieux pour les artistes et d'avoir partagé mon article. Vivre de son activité artistique a quand même plein d'avantages. Personne ne me dit ce que
j'ai à faire. Je suis très flexible au niveau de mes horaires (même si le nombre d'heures travaillées dépasse certainement celui d'un salarié "normal" sans la rémunération qui va avec). C'est un
luxe de pouvoir travailler chez soi sans rendre compte à un/e patron/ne de ce qu'on a fait et comment on l'a fait. Je ne passe pas une heure dans un bouchon pour aller bosser, p.e. Et les risques
d'une exécution en cas de dictature sont heureusement pas si élévés que ça ;)


 



rore 17/02/2013 20:06


merci pour cette note

Cédric 17/02/2013 15:46


Salut ! Le probleme n'est hélas pas seulement avec les discilplines artistiques. Ces dernières sont néanmoins victimes de l'imparable "Pour toi ce n est rien du tout, et puis c'est ta passion
!"... J'ai été électronicien 'avant', et c'est fou le nombre de gens qui pensent a toi lorsque leur matériel tombe en panne ! Avec l'argument "C est pas grand chose, il marchait trés bien avant
!'.


Je ne suis pas d'accord avec l'argument selon lequel les blogs gratuits ou le téléchargement conduisent les gens a ne plus vouloir payer... Nan nan nan... Ils ne veulent simplement pas payer.
Meme avant internet, faire un dessin gratuitement était bien percu par les rapaces...


De toutes facon, un/une dessineux, ca doit etre pauvre et tourmenté...

Zelba 17/02/2013 19:28



Cédric : Bien sûr que cela existait avant internet. Mais je trouve que c'est une tendance montante !



Saw 17/02/2013 12:19


Bonjour :D


Très joli article, et très vrai.
Mais dans la tête des gens ce n'est pas une évidence. Je suis aussi auteure, mais je ne dessine pas (enfin si mais pas pour mes romans , je suis loin d'avoir le niveau) et du coup c'est des
exemplaires gratuits qu'on me demande...


"Bah oui quoi, c'est gratuit pour toi, en plus tu en as commandé pleins" etc...
Et pas mal "d'amis" tentent de me faire culpabiliser ! (et le pire c'est que ca marche x) )
Enfin bref, bonne continuation et bon courage !

Zelba 17/02/2013 19:27



Saw : Les amis qui te font culpabiliser ne sont pas tes vrais amis ! Parfois il suffit d'expliquer une bonne fois comment tu vois les choses...



GammaNu 17/02/2013 02:54


Bonjour Zelba,


comme certains l'on dit, on a plus facilement tendance à attendre la gratuité des produit de l'esprit que des produit materiels, des métiers considérés comme pationnant que de ceux considéré
comme rébarbatif.


A mes yeux toutes ses activités créent de la valeur, de diférentes manières, mais faut-il nécessairement y attacher un prix ? Dans notre société, ou la subistance passe par l'argent, qui lui même
passe par le travail, oui, malheureusement, il faut associer valeur et prix. Mais le réveur que je suis aime regarder audela, faire abstraction des réalité de notre société pour imaginer un monde
meilleur (selon mes critère et ceux de bien d'autre je pense).
Sur le principe, la création de valeur n'a pas besoin d'être lié à un prix, à une vente, à de l'argent. Le don, le bénévolat, l'open-source, l'entraide désintéressé existe, même dans notre monde
! Mais personne n'en vie (tout du moins pas directement). Pourquoi ? Pas parceque c'est impossible, juste parceque notre société n'est pas conçu pour ça. Dans une société ou le revenue minimum
universel serais de vigueur, la donne serais tout autre. Si toute personne à de quoi assurer sa subsitance sans rien faire, les pationné pourrons offrir le fruit de leur passion s'il préfère
consacrer leur temps à leur passion plutôt qu'a élever leur train de vie.
(Une société sans travail obligatoire est désormais possible avec les progrès de l'automatisation et l'efficacité que l'être humain est arrivé à atteindre en terme de production des bien
élémentaires)
Pour aller plus loin :
http://revenudebase.info/2012/09/revenu-base-utopie-revolution-realite/

Qui suis-je en résumé :
Un internaute arrivé ici aux hasard de facebook


Un développeur web indépendant qui ne travaille pas gratuitement pour ses clients (mais qui travail gratuitement pour faire avancer les projets qui lui tiennent à coeur tout comme Zelva tien ce
blog gratuitement)
Un homme, un reveur, un hacktiviste, un militant (selon les points de vue) qui aime se poser des question, réfléchir et voir le monde autrement. Expérimenter dans la sphère numérique, au travers
de communauté en ligne, des modèle éconnomique inovants, des organisations social différentes, des création collaborative spontanée...


Bonne continuation et désolé pour les photte d'accords, d'orthographe et plus si affinité.

Zelba 17/02/2013 19:25



GammaNu : A ta question s'il faut nécessairement attacher un prix, je réponds sans hésitation, oui s'il s'agit de ton métier. Je suis illustratrice, je vis de mes dessins et dois forcément leur
attribuer un prix. Je n'ai pas de salaire qui tombe tous les mois. Et je trouve que tenir et alimenter régulièrement un blog est déjà un geste bien assez bénévole et désintéressé ;)



Christophe 16/02/2013 23:33


J'adore! Je vais même dire que je suis fan!


Je tombe ici par hasard, et je ne regrette pas!


Je reviendrai! Même s'il n'y a pas de dessins cadeau gratis!!! ^^

Zelba 17/02/2013 19:19



Christophe : Merci pour ces gentilles paroles ! A bientôt alors ^^



Yann Besgrove 16/02/2013 19:51


Je comprends parfaitement ta position mais c'est le lot de certains métiers et pas seulement ceux qui sont artistiques. Ainsi le toubib de mon équipe de foot a souvent obligation de consulter
avant chaque: j'ai mal là tu crois que c'est grâve?


 


Par contre je ne pense pas que tenir un blog est une démarche bénévole. D'abord parce qu'il y a des pubs et j'imagine qu'elles rénumérent (peu) mais en fonction du nombre de visite. Puis surtout
ça entre dans une démarche publicitaire qui te fait connaître et pourquoi pas vendre un peu plus.


 


Sur ceux, pourrais-tu s'il te plaît me faire un dessin de moi merdeux en train de répondre à ton blog habillé en footballeur?


 


Just kidding of course.

Zelba 17/02/2013 18:35



Yann Besgrove : Je te contredis ; sis si, tenir un blog (dans mon cas depuis plus de 6 ans !) est une démarche tout à fait bénévole. Car, même si j'utilise une partie des histories du blog pour
mes livres, aucun lecteur est obligé d'acheter ces derniers et peut consulter ces mêmes histoires gratuitement sur le blog (à part les inédits que je ne mets pas en ligne).


Quant aux pubs que tu vois sur mon blog, je te conseille la lecture de mes trois articles suivants : L'expérience, L'expérience (la suite) et L'expérience (fin)... (dans cet ordre !). Cela doit
faire 3 semaines que j'ai des pubs sur mon blog, c'est une expérience ouverte que je partage avec mes lecteurs. Malheureusement, les chiffres de mes calculs se sont déjà avérés faux... la
rémunération est encore plus basse que prévue.


Mais tu as raison, le fait de tenir un blog, de l'alimenter régulièrement, de répondre aux commentaires etc. a effectivement un petit peu augmenté la vente de mes livres sur internet et en
dédicace. Vu ce que je gagne par livre vendu, mes droits d'auteur ne sont absolument pas proportionnels à l'énergie et le temps passés sur et pour le blog. La partie bénévole dépasse largement la
partie rémunérée. Mais c'est un choix. Il ne faut juste pas trop m'en demander de plus. Je ne parle pas de toi, hein ?! J'avais bien compris que c'était une blague ;)



Plumes de Pacotilles 16/02/2013 19:21


J'aime beaucoup ! c'est très juste plein d'humour et de tendresse malgré tout ! bravo et merci :)

Zelba 17/02/2013 19:16



Plumes de Pacotilles : Plein de tendresse ? Hihi, peut-être qu'on prend l'habitude avec des enfants. Gronder tendrement ^^



Galista 16/02/2013 16:15


Eh oui, c'est bien malheureusement cela le souci. Le gratuit est devenu une pratique courante. Mais les gens - enfin une partie des gens - ne comprennent pas qu'il faut bien que les illustrateurs
vivent de leur travail. 


C'est comme si on disait à un auteur : Passe-moi ton livre gratuit. Car de toute manière tu ne gagneras quasiment rien dessus ! Et oh moins tu vois que j'aime ton livre ! 

Dom 17/12/2012 19:31


C'est teeeeellement bien dit!!! 


Pour ma part, je suis institutrice à temps partiel, et graphiste et illustratrice le reste du temps. Je tiens d'ailleurs deux blogs illustrés (http://nomdichtoupette.blogspot.be/ et
http://ruedesecoles.blogspot.be/). J'ai pris l'habitude de poster mes histoires les mardis et jeudis matin, vers 7h, avant d'aller à l'école. En discutant avec une collègue il y a peu, j'ai
compris qu'elle croyait que je faisais vraiment ces dessins le matin-même, avant de venir! J'ai trouvé ça à la fois mignon et amusant, et à la fois désolant! Hé non, un dessin ne prend pas 5
minutes! Comment? Une affiche pour la fête de l'école de ce weekend? Et quoi? Ha, un nouveau logo pour l'école à concevoir aussi? Mais bien sûr, comment dire non… Parce qu'en plus, j'avoue, ça me
fait plaisir. Mais comment dire, si je pouvais aussi un peu en vivre, des fois… :-)


En tout cas, bravo, j'adore!

Alcyone 10/12/2012 20:51


Bonjour Zelba,


Je découvre votre Blog aujourd'hui par hasard, je ne connais pas encore votre travail, mais je vais mettre à profit une partie de mon temps libre à cet effet!



Je tenais à commenter pour ma part sur le fait qu'en musique, la relation est identique, souvent pire au niveau de la rétribution. Sur un album enregistré et produit aux frais de l'artiste
(l'exemple que je connais personnellement et qui est même rare), l'artiste ne touche pourtant que quelques centimes, eux même divisés entre les membres si il s'agit d'un groupe, tout en rappelant
que l'enregistrement (production comprise) correct d'un album touchait à l'époque à près de 50 000 francs...ne parlons pas de l'artiste dont l'enregistrement dépend de la maison de disque qui
rembourse son investissement avant de payer celui-ci, ni du producteur qui touche sa part si il intervient. Heureusement, on ne demande pas de mélodie gratuite x) mais on échappe à l'album
gratuit au fait de l'artiste, prix distributeur, pour les copains, ni au "j'ai téléchargé tes albums, ça te dérange pas ?".


Je vous souhaite bien de courage pour poursuivre votre métier passionant! A bientôt peut-être à un festival

Zelba 11/12/2012 20:04



Alcyone : Merci beaucoup pour ton commentaire. C'est très gentil !


Ayant un ami qui est chanteur, auteur et musicien, je sais que c'est un milieu très rude et la rémunération pas toujours proportionnelle à la prestation et au temps passé... J'espère que tu t'en
sors !


A une prochaine ^^