Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Zelba
  • Le blog de Zelba
  • : Sur ce petit coin de la toile, je conte des tranches de vie, parfois drôles, parfois tristes, souvent vraies, rarement fabulées... le tout en images et en textes, puisque c'est de la BD !
  • Contact

Commander mes livres

4 bd zelba

 

 

 

 

 

 

  "Jeanne et le jouet formidable" se commande chez votre libraire ou, si ce premier ne le fait pas, sur Amazon.

Droits d'auteur

Je rappelle à mes adorables lecteurs que les images de ce blog ne sont pas libres de droits. Merci !

 

badge-co2 blog rose 125 blc

 

 

 

bannière

Pour Voir Mes Illustrations...

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 16:59

blessures 1

 

 

blessures 2

blessures 3

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

magali 23/01/2013 08:41


Les petits pansements montrés à l'école est la première activité du matin ! Je crois sincérement qu'elle est nécessaire pour bien commencer la journée !


Les bobos du corps ou du coeur, enfant ou grand, nous accaparent...et c'est bon de soigner et d'être soigné...!!!


Bises


 

Zelba 23/01/2013 09:31



magali : Tu as raison, c'est important de soigner et de consoler... et ce ne sont pas toujours les bobos les moins visibles qui font le moins mal... Bisous !



captaineromain 22/01/2013 09:11


Exactement, c'est très très très loin de m'arriver ! Moi, ce serait plutôt des échardes... et encore, je ne fabrique que des étagères, même pas les jouets que je vends, bouuuuuh ! ^^

Cap'taine Romain 21/01/2013 14:03


Rhooo c'est mignon !


Mais je dois avouer qu'il y a photo entre les croûtes pour sauver son équipe et la coupure de la feuille de papier... c'est... différent... j'espère ne jamais me couper avec une feuille pendant
que je joue au foot, ce serait abominable !


:-p

Zelba 22/01/2013 09:03



Cap'taine Romain : Les coupures sur feuille de livre sont des blessures d'intellectuels... ça ne risque pas trop de t'arriver, si ?! ^^ Ah ah ah



botachris 19/01/2013 23:40


je ne sais pas je ne suis pas une maman

Mihawk 19/01/2013 14:28


C'est quand même dommage qu'en grandissant on ne se fasse plus consoler de nos bobos par nos parents...


Enfin si... mais surtout le bobos du coeur... pas les petits bobos vicieux du genre de ceux décrits par Lars et Lena :)

Zelba 22/01/2013 08:59



Mihawk : En grandissant, on commence plutôt à consoler nos parents vieillissants...



MariLorsch 18/01/2013 12:11


C'est à ranger dans le même "tiroir" que le bisou-qui-guérit! J'ai une "crème magique" aux huiles essentielles qui soigne, désinfecte, etc...et qui tient dans mon gros sac de mary poppins! Et
bien sûr, sur tous les petits bobos, un pansement s'impose (même quand on ne les voit pas ; ma fille de 5 ans a les genoux toujours couverts!). Tu as raison, Zelba, il n'y a pas de "petits bobos"
(et c'est vrai, une coupure de feuille ça fait hyper mal!!) quand on peut se faire consoler par papa-maman!

G. 17/01/2013 14:06


En même temps, je compatis avec ta fille, se couper à une page de livre ça fait extrêmement mal. Et ce sont des coupures sadiques, on s'en rend souvent compte après... (le pire pour moi fut les
agressions gratuites et répétées du dos cartonné de mon carnet à dessin. Sale bête)

ministrid 17/01/2013 09:05


Je la joue sadique avec mon fils il a 6 ans et demi, il se coupe ou à une micro entaille, il vient se met à pleurer avec de grosse larmes et je lui dit :


- Oh mon pauvre chéri, vient que je te coupe le bras !


et il se met à rigoler.


On doit être un peu tarés sur les bords limite normaux....c'est grave docteur?


 

Fabienne 15/01/2013 22:50


Quand les miens s'éraflaient, je savonnais d'abord pour bien enlever toutes les saletés, puis je rinçais et séchais.  Ensuite, je mettais de l'éosine pour que la plaie sèche bien et pour les
consoler, j'en profitais pour dessiner un personnage un peu marrant en me basant sur les éraflures.  Ca ressemblait souvent à rien mais ça leur donnait le sourire.  Leur père ne croyait
pas que du coup, ils avaient vraiment moins mal.  Jusqu'au jour où il s'est éraflé les deux genoux.  Les mômes m'ont aidée à faire les dessins.  Ca l'a franchement fait rire et il
a dû reconnaître que c'était très efficace : il n'avait plus du tout mal.


C'est fou comme tes dessins font parfois remonter des souvenirs.  Merci !

léa* 15/01/2013 20:08


ah ben oui c'est le rôle d'une maman de compatir, c'est certainement les frères et soeurs qui s'en chargent.


C'est comme écouter les enfants quand ils te disent un truc qui n'est pas très intéressant et que tu dois avoir l'air passionné. :)


ca me fais pas mal pensée à un gag de calvin et hobbs (je suis une grande fan) ou il hurle "AIIE" parce qu'il s'est bléssé quand il voit qu'il n'y a personne dans la piéce, il va vers sa
mère et il rehurle pour bien que sa mère entente. (j'ai pas trouvé l'illustr'.)