Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Zelba
  • Le blog de Zelba
  • : Sur ce petit coin de la toile, je conte des tranches de vie, parfois drôles, parfois tristes, souvent vraies, rarement fabulées... le tout en images et en textes, puisque c'est de la BD !
  • Contact

Commander mes livres

4 bd zelba

 

 

 

 

 

 

  "Jeanne et le jouet formidable" se commande chez votre libraire ou, si ce premier ne le fait pas, sur Amazon.

Droits d'auteur

Je rappelle à mes adorables lecteurs que les images de ce blog ne sont pas libres de droits. Merci !

 

badge-co2 blog rose 125 blc

 

 

 

bannière

Pour Voir Mes Illustrations...

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 21:32

poulet01

 

poulet2

 

poulet3

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Koulou 02/02/2012 14:22


Haha ! bien vu ! tout est affaire de références communes, donc d'adapter son propos au public présent.

Gloob 28/11/2011 13:44


Bravo,


Je me décide enfin à laisser une com, du coup j'en profite pour dire tout le bien que je pense de ton blog en général, de ton dessin, et de tes histoires qui nous emmenent. Bravo ! bravo !

Zelba 28/11/2011 17:29



Gloob : Ouh, mais c'est très gentil, ça ^^ Je te remercie beaucoup !


Je te souhaites bonne continuation pour ton blog ;)



aurelie 28/11/2011 09:44


Ben oui, Camille et la lecture : il adore la série des syllabes à déchiffrer "ou, comme... rou comme..., prou comme...". Mais au moins, ça marche, il a bien compris le principe !

Mihawk 24/11/2011 20:27


"Pas besoin de me faire peur... en réalité, le pipicacaprout me fait encore rire à mon grand âge ^^"


 


Certes, mais tu ris aussi de choses plus cérébrales, des jeux de mots autres que scatologiques, de l'humour de situation, de répétition... Bref tu ne ris pas que du "pipicacaprout"...

Zelba 24/11/2011 21:44



Mihawk : C'est vrai... dans certaines situations, le vomi me fait rire aussi... mais seulement s'il s'agit de vomi cérébral ^^



Lyla 23/11/2011 22:12


On l'a déjà faite plus haut mais je résiste pas: des poulets qui n'aiment pas les prunes, c'est un comble! hé

bartone 23/11/2011 01:16


c'est fou comme ça me parle ça!


l'art de résumer les doutes de la création en une page!

Zelba 24/11/2011 19:51



bartone : Mais mon petit Bartone, qu'est-ce que tu fous devant ton ordinateur ?! T'as pas de couches à changer peut-être ? ^^



newfy 22/11/2011 15:49


un peu jeune pour Persepolis, Non ?

anna 21/11/2011 17:39


@Zelba: j'adore ton coup de crayon et tes petites histoires! merci de les partager avec nous.


@pona: facile ! soupe au lait!

Zelba 24/11/2011 19:50



anna : Merci pour les gentils compliments ^^



Pona 21/11/2011 16:47


je me souviens d'un bon polar de Ed Mc Bain: "Soupe aux poulets"


Il y avait un jeu de mot dans le titre. A qui le retrouvera?

Nat 21/11/2011 09:22


Il paraît qu'ils en ont fait un film ! Je me demande ce que ça donnera ... Ceci étant dit, perso, quand tu as parlé de poulets et de prunes, j'ai fait le lien avec les flics et les amendes à
payer, pas avec Stratapi :) 

gisselin de nankin 20/11/2011 10:28


Quel bonheur d'assister à cette petite scène de vie en différé mais avec se décalage horaire !!!).


Mais si, mais si elle était superdrôle ta première blague, je t'assure.


Peut être ton auditoire était-il, lui, un peu trop jeune pour goûter tes références bibmiographiques.


XXX


GhB

Olivier 19/11/2011 15:13


Bien souvent la source du rire vient des interdits et des limites auxquelles nous devons nous soumettre :) Ce qui est sale est une des premières grande de l'enfance avec les limites, plus tard
l'enfant grandit et un jour, au volant de sa bagnole, il récolte sa première prune d'un poulet, les nouvelles limites offrent de nouvelles sources de rire :) On grandit, on change, mais certaines
choses en nous resteront telles qu'elles sont jusqu'à notre dernier souffle.


Un grand Sage, sur sa montagne, ne nous trouverait pas bien malins de rire d'un pauvre policier qui après tout ne cherche souvent qu'à nourrir ses enfants à lui et dont le travail consiste à
faire appliquer la loi.


Heureusement que l'humour, lui, s'en fout de ce que pensent tous les grands sages, montagnards ou pas :)

Zelba 24/11/2011 19:49



Olivier : Eh oui, mais moi, je ne me moquais même pas des policiers et des amandes. Je faisais tout simplement référence à un livre !



lili la baleine 19/11/2011 14:08


excellent !

Mihawk 19/11/2011 13:38


Je ne veux pas te faire peur mais je suis prof en collège et il y a quand même peu de gamins qui ont dépassé le niveau "pipi-caca-prout"... même en 4e ou en 3e...


 


C'est très dommage... surtout que je n'arrête pas de faire des jeux de mots tous plus nuls les uns que les autres et que personne (ou presque) ne les comprend...

Zelba 24/11/2011 19:46



Mihawk : Pas besoin de me faire peur... en réalité, le pipicacaprout me fait encore rire à mon grand âge ^^



M. 19/11/2011 00:10


au final, le public de la première blague est ici (d'ailleurs c'est pas la référence à Marjane Satrapi à laquelle j'ai pensé en premier, mais elle m'a bien fait rire quand même), et le public de
la deuxième était en direct live... une blague en deux temps, c'est génial!

Zelba 19/11/2011 10:22



M. : C'est fou, la force de la langue : il suffit parfois de changer trois minuscules lettres et on change carrément de cible ;)



Gilles 18/11/2011 23:03


Pourquoi cet air tristounet, à la fin ? Y a t'il plus beau "sacrifice" que celui de faire plaisir à son public ? Le premier gag avait aussi un public possible... mais il n'était pas là !

Zelba 19/11/2011 10:20



Gilles : Oui, mais ce sacrifice était énorme ! J'aime beaucoup le travail de Marjane Satrapi et la déformation (ou devrais-je dire diffamation ?) du titre de sa BD m'a fait mal au coeur ;)
D'accord, il faut savoir s'adapter. Mais parfois, le niveau est tellement bas qu'un air tristounet est largement justifié, non ? J'attends avec impatience le moment où des choses autres que
"pipicacaprout" les feront rire...



Sandra 18/11/2011 22:22


Bonsoir Zelba, und vielen Dank für die wunderbaren Geschichten!


Je trouve qu'un poulet qui n'aime pas les prunes, c'est un comble (attention, jeu de mot pourri inside...) !


très bonne continuation et viele Bises aus Köln !


 

Zelba 19/11/2011 10:13



Sandra : Tausend Dank für Deinen superlieben Kommentar ^^


Hihihi, le jeu de mot est très drôle ; je ne l'avais pas du tout remarqué avant, vu que je faisais référence au livre. Mais c'est évident... Merci !


Liebste Grüße nach Kölle... ich habe sehr gute Freunde in Köln und versuche, bei jedem Deutschlandaufenthalt dort einen kleinen Halt zu machen !